Après les plus bas niveaux atteints en août et en octobre, les cours mondiaux du sucre se redressent. Les prévisionnistes mondiaux ont largement revu à la baisse leurs prévisions d'excédents. « Certains prévoient même un retour à des déficits dès 2018-2019 », relaie FranceAgriMer.