Résiliente, la nutrition animale tient malgré le Covid-19. Mais la contraction de ses marchés, dont l’arrêt de la restauration, pèse. Elle prévoit un recul de 1,5 %.

Les fabricants espèrent des retombées du plan de relance et investissent dans le traitement de soja français. Durabilité, RSE, décarbonation tirent les fils rouges des implications collectives. Autres grandes tendances 2020 : la croissance plus calme du bio, la démédication et les extraits de plantes qui se cherchent un cadre réglementaire.