Euralis semences, qui livrait jusque-là la Russie à partir de ses sites de production de semences français, espagnols et ukrainien, construit une usine au sud de Moscou. « L’objectif est de sécuriser notre croissance en Russie et de nous protéger des éventuels changements géopolitiques, notamment dans le cas où le gouvernement voudrait renforcer sa production locale de semences, au détriment des importations, explique...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
39%

Vous avez parcouru 39% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !