Le financement de la recherche est une question soulevée de longue date, en particulier en céréales à paille. Une première réponse a été la création de la CVO, cotisation volontaire obligatoire sur les semences de ferme, qui a été remplacée il y a un an par la Criv, contribution à la recherche et à l’innovation variétale. Mais le montant collecté n’est pas suffisant. Thierry...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
40%

Vous avez parcouru 40% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !