Imprimer Envoyer par mail

Un marché en retrait

réservé aux abonnés

-->
Mai et juin en 2021 ont été plus arrosés, ce qui a favorisé les levées d’adventices. © B. Cailliez

Après la disparition du desmédiphame et de la chloridazone, le marché des herbicides betteraves s’est organisé avec, à la clé, un investissement à l’hectare moins élevé.

C’est l’arrêt du desmédiphame, notamment des Bétanal, et de la chloridazone des Rebell et Zepplin, qui a marqué l’année 2021 en désherbage betterave. « On constate une augmentation du nombre de produits par passage », note Kévin Hirbec, de FMC. « La disparition des deux molécules a surtout profité aux produits extemporanés et pas aux produits tout formulés », relève Sylvie Llados, d’Adama.

« Côté climatique, l’année a démarré avec une sortie d’hiver sèche et des périodes de gel qui ont conduit à la destruction de plus de 30 000 ha », relève Timothée Lavoinne, d’UPL. 50 000 ha, estiment d’autres interlocuteurs. Mai et juin ont été plus arrosés, ce qui a favorisé les levées d’adventices. « Malgré tout, les programmes ont été assez efficaces », constate Jérôme Rouveure, de Phyteurop. « Le nombre moyen de passages a légèrement baissé, 30 % des surfaces en ont reçu trois, et 30 % quatre », précise Mylène Striebel, de Bayer.

L’investissement moyen à l’hectare a aussi baissé, le marché a perdu 10 M€. « Avec un coût du désherbage un peu moins cher à l’Est et un peu plus à l’Ouest », note Kévin Hirbec. La prélevée est restée stable, entre 20 et 25 % des surfaces.

En 2021, UPL devient leader du marché, avec 26,6 % de part de marché en valeur, devant Adama, 19,5 %, FMC, 16,4 %. BASF progresse à 14 % et Bayer recule de 20 à 9 %, avec la disparition du desmédiphame. En surfaces déployées, c’est FMC qui arrive en tête, à 23,9 %, devant Phyteurop, 20 %, UPL, Adama, 14,6 %, Bayer, 8 %, BASF, 8 %, et Gowan.

Le phenmédiphame est la matière active la plus utilisée devant les autres du classique BTGV. Fasnet SC est le premier produit sur le marché, au coude à coude avec Venzar, ses deux formulations confondues. Dans un marché herbicides en recul, les antigraminées ont progressé. 150 000 ha ont été traités avec de la cléthodime. L’Avadex 480 a aussi progressé à 70 000 ha.

En chiffres

Surface betteraves 2021 : 403 000 ha ( 3 %)

Surface déployée : 4,6 Mha ( 6 %)

Nombre moyen de traitements : 3,7

Nombre moyen de produits par traitement : 3,1

Dépense moyenne : 160 €/ha ( 6 %)

Marché en valeur : 64 M€ ( 12 %)

Imprimer Envoyer par mail