Imprimer Envoyer par mail

Une reprise bien amorcée

réservé aux abonnés

Une reprise bien amorcée
PHILIPPE MONTIGNY/FILIMAGES

L’embellie de 2021, avec des ventes de semences en hausse d’environ 19 %, a des chances de se poursuivre en 2022. LG semences progresse en tête du marché, suivi par KWS France et KWS Momont, alors qu’un nombre croissant de variétés va devenir éligible aux CEPP. Par Anne-Marie Laville

Le retour de conditions favorables au semis en fin d’été de l’année 2021 a conduit à un rebond des surfaces à près de 1,2 million d’hectares de colza d’hiver. La sole serait en hausse de 18 % par rapport à 2020, selon les estimations d’Agreste, pourtant à un niveau encore inférieur à la moyenne 2017-2021. Le colza a progressé fortement en Lorraine (+ 88 %), Champagne-Ardenne (+ 41 %) et Pays de la Loire (+ 21 %). En volume, le marché des semences certifiées enregistre une belle poussée avec 303 000 doses vendues, soit + 19 % selon l’UFS. Si les cours du colza restent élevés, la progression de surfaces devrait se poursuivre en 2022-2023.

LG Semences en tête

Le renouvellement variétal a profité en 2021 à LG Aviron, qui a ravi la première place devant Feliciano KWS. Pour cette campagne 2021-2022, la marque LG consolide sa position de leader avec environ 40 % de part de marché (pdm) et cinq variétés dans le top 10 (LG Aviron, Feliciano KWS, LG Acropole, LG Austin, Addition, ES Capello, LG Amplitude, LG Ambassador, Hostine, Ramses). « LG Austin s’est classé premier du regroupement national Terres Inovia 2021 et LG Aviron deuxième, ce dernier représentant près de 1 ha sur 5 des semences certifiées semées en 2021 », relève François Jansseune, chef produit LG. À la deuxième place, KWS rafle 14 % de pdm avec, en vedette, Feliciano KWS, et KWS Granos qui monte en puissance. KWS Momont se maintient à la troisième place (11 %), grâce à la progression d’Hostine et d’Helypse. Lidea, issu de la fusion Euralis-Caussade, affiche 10 % de pdm. RAGT Semences se situe à 8 % en 2022, principalement avec RGT Tempo et RGT Banquise. Avec une gamme large de 24 variétés, Bayer couvre 7 % de pdm. Les autres intervenants, Semences de France, Soufflet Seeds, DSV, Syngenta, BASF, Mas Seeds, Saatbau, occupent des positions plus marginales.

La part des variétés tolérantes au virus TuYV est de 64 % du marché des semences certifiées, selon l’UFS. La fiche action CEPP regroupait en début d’année 35 variétés qualifiées à résistance partielle au TuYV qui permettent d’obtenir des certificats par dose utilisée. Face à l’orobanche rameuse, 15 variétés commercialisées, dont 9 nouvelles, affichent un bon comportement. SY Matteo est le témoin orobanche, sachant qu’il n’existe pas de résistance totale vis-à-vis de ce parasite.

Solutions génétiques anti-ravageurs

Le nouvel enjeu est d’apporter une parade aux attaques de ravageurs majeurs, en associant une variété d’intérêt à une variété piège. « Nous mettons en place pour les semis 2022 des solutions répondant à de réelles problématiques autour des altises et des méligèthes, déclare Arnaud Nogues, chef produit colza KWS. Nous estimons déjà à 25-30 % les surfaces couvertes par un mélange variétal pour lutter contre les méligèthes. Ce marché est rémunérateur de CEPP car appliquer une variété piège à méligèthes dans sa parcelle permet de rapporter 2,75 CEPP par dose. » Une nouvelle variété piège à méligèthes, KWS Miranos résistante phoma, se classe comme une des meilleures inscriptions du CTPS France 2020. De son côté, Lidea propose trois associations variétales pièges à méligèthes : Capello Protect, Kadji Protect et Memori Protect apportant 2,6 CEPP/ha.

Face à la pression de grosses altises à l’automne, des variétés pièges sont aussi développées depuis l’an dernier. Précurseur, KWS propose déjà sa variété phare Granos, couplée à une nouvelle variété piège à altise, qui permet de réduire la pression de ce ravageur. Sur ce nouveau marché, KWS estime avoir couvert plus de 10 000 ha l’an dernier avec sa solution. Le CEPP est en cours de construction et de validation, alors que Terres Inovia a prouvé l’efficacité du dispositif des variétés pièges mélangées à hauteur de 5-7 % de la dose de colza conventionnel.

Première variété tolérante au sclérotinia

Autre innovation en 2021 : la commercialisation d’une variété Protector BRV703 de marque Brevant tolérante au sclérotinia. Ce caractère de tolérance multigénique utilisé sur les colzas de printemps nord-américains a été transposé par Corteva aux variétés de colza d’hiver. Il permettrait de réduire jusqu’à 60 % l’incidence du sclérotinia sur la culture, selon Corteva. Les résultats de Terres Inovia montrent une réduction du taux d’attaque sur tiges principales de l’ordre de 40 à 50 % par rapport à une variété sensible, ce qui peut permettre de diviser par deux la dose de fongicide contre ce pathogène. Brevant devrait introduire d’autres colzas tolérants sclérotinia en 2023.

PHILIPPE MONTIGNY/FILIMAGES, © PHILIPPE MONTIGNY/FILIMAGES
KWS estime déjà à 25-30 % les surfaces couvertes par un mélange associant une variété d’intérêt à une variété piège pour lutter contre les méligèthes., Christian Watier © Christian Watier
Chiffres clés

Surfaces de colza d’hiver (estimation 2021-2022 Agreste) : 1,2 Mha

Ventes de semences 2021 en hausse de 19 %, avec environ 303 000 doses de 1,5 million de graines

Sur le marché des semences certifiées, 64 % de variétés tolérantes au TuYV

Imprimer Envoyer par mail