Imprimer Envoyer par mail

Ouverture aux biostimulants

réservé aux abonnés

Ouverture aux biostimulants
Claudius Thiriet

Le marché TS accuse une baisse d’environ 5 points en relation avec le retrait des surfaces de céréales d’hiver. De nouvelles protections fongicides à base de SDHI débutent leur développement, alors que le segment de la protection insecticide reste relativement figé et que des biostimulants complètent les gammes.

Le retrait des surfaces de céréales d’hiver, estimé à un peu plus de 4 %, n’a pas favorisé le marché de la protection des semences à l’automne 2021. Celui-ci serait en retrait de 5 points, selon les évaluations des panels.

Syngenta reste en tête

Le marché de la protection fongicide reste dominé par Syngenta avec 59 % de part de marché. Certis enregistre une progression de sa part de marché en surface liée aux bons scores du Latitude XL. UPL se situe à 8 % pour les TS fongicides et 48 % pour les TS insecticides. Bayer affiche une part réduite à 4 % avec sa gamme Redigo/Misol et Redigo Pro. BASF reprend pied sur le secteur avec deux nouveaux fongicides développés depuis la dernière campagne : Rubin Plus au profil multicéréales et Systiva réservé aux orges. « BASF débute une reconquête du marché de la protection des semences », prévient Laurent Jamet, de BASF, qui introduit des fongicides SDHI dans ses formulations. Dans une perspective de non-renouvellement des triazoles, les SDHI seraient bien placés pour prendre le relais sur des problématiques telles que le charbon nu de l’orge.

TS Fongicides :deux formulations SDHI

La campagne actuelle n’a pas encore rebattu les cartes. Le premier fongicide du marché en 2021-2022 demeure Vibrance Gold (sedaxane) avec 3,1 Mha déployés sur céréales à paille à l’automne 2021. « Il s’inscrit aussi comme le premier fongicide utilisé sur semences certifiées, avec plus de 80 % des hectares en 2021, et comme le deuxième sur graines de ferme. Vibrance Gold progresse sur ces deux créneaux de marché », relève Virginie Braun, chef de produits Syngenta. L’autre TS de Syngenta, Celest Net (fludioxonil), se place comme le fongicide le plus utilisé sur le marché des graines de ferme, avec 29 % de part de marché en ha en 2021. De son côté, Certis continue à développer Latitude XL et reçoit un bon accueil de sa formulation Prepper à base de fludioxonil. Les autres solutions fongicides, Negev (fludioxonil + tébuconazole), Difend Extra (fludioxonil + difénoconazole) et Copseed (cuivre), sur le créneau bio, ont aussi progressé l’an dernier, selon Certis.

Insecticides : une offre rétrécie

Le marché de la protection insecticide enregistre une hausse de 7 % en surface en 2021. Les sociétés Syngenta (52 %) et UPL (48 %) font presque jeu égal sur ce marché. L’offre se cantonne toujours à deux molécules : la téfluthrine (Attack, Austral Plus Net) et la cyperméthrine (Langis/Signal), dont le spectre se limite aux ravageurs souterrains. Selon Arvalis, leur efficacité moyenne serait de l’ordre de 50 % à l’automne sur taupins et sur mouche grise. Sur ce segment insecticide, Attack conserve la première place en 2021 avec 50 % de part de marché en ha déployés, selon Syngenta. « Face au zabre en recrudescence dans le sud de la France, seule la téfluthrine présente dans Attack et Austral Plus Net est homologuée », fait observer Virginie Braun, de Syngenta. De son côté, la cyperméthrine est entrée dans la phase de réinscription pour sept ans. Avec le lancement de biostimulants sur semences par Syngenta, Corteva et UPL, de nouveaux segments de marché devraient s’ouvrir dès cette année.

Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !
Avec le lancement de biostimulants sur semences, stimulateurs de la levée, par Syngenta, Corteva et UPL, de nouveaux segments de marché devraient s’ouvrir dès cette année., Claudius Thiriet © Claudius Thiriet
Chiffres clés

4,75 millions de quintaux de semences de céréales d’automne certifiées en 2021 (estimation provisoire Semae)

TS fongicides sur 70 % des semences, TS insecticides sur 20 %

Marché TS céréales 2021 en valeur : 77,5 millions d’euros

Vigilance face à la carie
christian watier, © christian watier

Discrète en fréquence, la carie du blé peut générer des dégâts majeurs pour les parcelles où elle est présente. La lutte chimique contre la carie repose uniquement sur la protection fongicide des semences. Plusieurs traitements se montrent très efficaces face à une contamination des semences et du sol : Vibrance Gold, Celest Power, Rubin Plus, Redigo, ou encore Negev, Rancona 15 ME. En agriculture biologique, face à la contamination des semences, deux spécialités sont autorisées : Copseed, à base de sulfate de cuivre tribasique, et Cerall.

Imprimer Envoyer par mail