« Je ne pars pas parce que tout va mal ou parce que certains me demandent de le faire, mais parce que j’ai pensé que c’était le bon moment, que la coopérative est en ordre de marche avec des cadres dirigeants qui ont la capacité de mener à bien les missions qu’on leur a confiées, explique Bertrand Hernu qui, à 52 ans s’apprête à quitter la présidence d’Unéal et du groupe Advitam. Lorsque j’ai été élu il y a près de 14 ans, je m’étais engagé sur un calendrier, je m’y suis tenu. Si la nouvelle équipe le souhaite, je resterai à sa disposition dans un premier temps. » Bertrand Hernu gardera également la présidence d’Inoxa et souhaite continuer à représenter la coopérative au sein du groupe InVivo.

Un doublement du chiffre d’affaires

Celui qui a défendu tout au long de son mandat, la diversité des modèles agricoles de la production de céréales pour le « grand » export, au bio en circuit court, se dit optimiste pour l’avenir de l’agriculture dans les Hauts-de-France et celui de son groupe coopératif. Au cours des quatorze dernières années, le chiffre d’affaires du groupe a doublé, passant de 600 M€ à 1,3 milliard d’euros, ses effectifs ont grimpé de 1 200 à 2 460 collaborateurs, et ses fonds propres ont été multipliés par deux.

Parmi ses satisfactions, il cite également le fait d’avoir su fédérer pour créer une nouvelle dynamique avec, notamment, la création de Cérémis en céréales, Inoxa en appro, Exélience en semences et le centre de distribution Atoutime qui réunit EMC2, Nat’Up, Noriap et InVivo Retail.

Blandine Cailliez
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !