Hadrien Lavielle vient de rejoindre l’équipe du Snia (Syndicat national de la nutrition animale) en tant que responsable communication et valorisation à mi-temps. Une information divulguée les 19 et 20 mai à l’occasion de l’AG du syndicat à Metz. Sachant que depuis début mai, il partage son temps, pour les mêmes fonctions, avec l’ANMF (Association nationale de la meunerie française).

Sa première mission est d’optimiser la communication interne entre l’ANMF, le Snia et leurs adhérents en travaillant sur les plateformes internet et/ou intranet des deux syndicats. Ensuite, les deux structures souhaitent consolider leurs actions de communication sur Twitter et LinkedIn et dans la presse.

Valoriser les expertises

« Le dénominateur commun de ces deux fonctions se fonde sur la valorisation des expertises, des métiers, des savoir-faire qui convergent au sein des syndicats », explique Hadrien Lavielle. Cette valorisation passe par la création de contenu et leur diffusion sur les différents canaux (réseaux sociaux, site web, presse, évènements…).

Après cinq années dans la communication agroalimentaire, chez Interbev, en agence de communication RSE et en free-lance, Hadrien Lavielle a travaillé ces quatre dernières années dans le secteur du numérique, pour un acteur français de la cybersécurité, puis pour une école d’ingénieurs du numérique, avant de revenir donc au secteur de l’agroalimentaire.

Yanne Boloh