Si le 16 mai dernier, Jonathan Thévenet est devenu le directeur d’Asfona, organisme de formation agricole, l’annonce de sa nomination vient juste d’être faite par la voie d’un communiqué de presse le 13 juin, juste après le départ de l’ancienne directrice, Mélanie Mertiny.

Un double défi à relever

À 37 ans, Jonathan Thévenet franchit une nouvelle étape de son parcours professionnel pour mettre au service d’Asfona et des négoces qu’elle sert, son expérience dans la formation et le management. En effet, il menait précédemment, depuis sept ans, une double activité dans le secteur du métier des grains en tant que formateur à son compte et consultant formateur à La Coopération agricole Solutions +, où il a d’ailleurs été porteur de la formation en réalité virtuelle avec la vidéo d’une visite d’un silo.

Son métier de formateur s’est dessiné à lui à la suite d’un cursus sur le management suivi au Cnam, il y a neuf ans, dans le cadre de sa fonction de l’époque. À partir de là, il s’était alors orienté vers le titre de formateur professionnel qu’il a obtenu avec Cegos à Paris.

Recruté par Magalie Dumas, coprésidente d’Asfona et dirigeante du négoce AgriCentre Dumas, et François Renaud, coprésident d’Asfona et DG des Ets Renaud, pour mener à bien le nouveau projet de l’organisme, Jonathan Thévenet aura à relever dans ce cadre un double défi : proposer toutes les formations pouvant répondre aux besoins des négoces face aux enjeux qui se présentent à eux, et développer Asfona à l’échelle nationale, ce centre de formation étant créé à l’origine sur le territoire du Naca (Négoce agricole Centre-Atlantique), en Nouvelle-Aquitaine.

Renforcer le pôle de formateur

Concernant les formations, « nous allons continuer sur les certiphytos et le volet réglementaire et nous renforcer sur l’agroécologie, la communication ou encore le management », précise Jonathan Thévenet dans une interview accordée à notre revue. Les priorités de formation vont être définies lors d’un séminaire fin juin sur le déploiement d’Asfona. Il est également projeté de renforcer le pôle de formateurs externes, qui à ce jour sont une trentaine.

Entrée de la FNA au conseil d’administration

Quant au développement sur le territoire national, un premier acte a été validé à l’AG du 14 juin en accueillant dans le conseil d’administration d’Asfona des représentants de la FNA (Fédération du négoce agricole). Ainsi, ils sont cinq négociants à être venus renforcer les rangs. Chacun représente un des quatre autres comités régionaux ; seul Négoce Ouest a un titulaire et un suppléant.

Hélène Laurandel