Rencontrant de grosses difficultés pour recruter des profils de vendeurs pour ses magasins MO Marché Occitan, le groupe coopératif Arterris a mis sur pied, le 12 mai dernier, un job dating dans le magasin de Balma, en Haute-Garonne. Il a en effet besoin d’une dizaine de vendeurs pour ses boutiques toulousaines, sous contrat permanent ou temporaire.

« Nous avons essayé de nous renouveler en organisant une matinée de job dating sur le lieu de travail. Dans ces métiers, les CV ne veulent pas forcément dire grand-chose. Mieux vaut évaluer les personnes en les mettant en situation sur le lieu de vente », explique Laura Trova, responsable marketing du pôle distribution grand public du groupe Arterris, qui a créé le concept Marché Occitan.

Une communication à destination des jeunes

Afin « d’accrocher » de nouveaux talents, Arterris est passé par les réseaux sociaux pour transmettre ses offres d’emploi, agrémentées de photos et de vidéos, et a envoyé un communiqué de presse aux radios toulousaines (NRJ, Toulouse FM) qui ont été très réactives pour transmettre l’information. « Nous avons eu de très bons retours des candidats et avons accueilli 31 personnes le 12 mai, témoigne Laura Trova. Nous ne nous attendions pas à recevoir autant de monde. »

Pas de CV, mais trois ateliers

Après leur avoir offert un petit-déjeuner convivial, confectionné à base de produits du magasin, et présenté le groupe et les boutiques, les équipes d’Arterris – services RH, marketing et métiers de la vente réunis – ont reçu les candidats individuellement sur trois ateliers.

Le premier simulait un encaissement lors duquel l’accent était mis sur la relation client et le conseil apporté (comment préparer un produit, le cuire…). Le deuxième consistait en un jeu de rôle entre un vendeur et un client désirant remporter dans le nord de la France des produits du Sud-Ouest. Il s’agissait alors de lui présenter les articles issus des circuits courts d’Arterris.

Trois heures pour 31 candidats

Le troisième atelier reposait sur un jeu des sept erreurs à trouver dans un rayon du magasin, telles qu’une absence d’étiquetage ou un produit rangé au mauvais endroit. L’important était de pouvoir remarquer ce qui choquait et pouvait être amélioré.

Chaque candidat était reçu par un binôme composé d’une personne du service RH ou marketing et d’un spécialiste métier, l’un jouant le « client mystère » et l’autre réalisant son évaluation. En trois heures, les six représentants d’Arterris mobilisés pour l’opération ont ainsi vu passer tous les candidats.

Un tiers des personnes recrutées

« Cette façon de procéder est un vrai gain de temps, reconnaît la responsable marketing. Nous avons une dizaine de personnes à recruter dont cinq en CDI, des CDD pour les remplacements pendant les vacances, des contrats étudiants, notamment pour les week-ends, et des places pour des stagiaires. Sur 31 personnes reçues, un tiers va poursuivre le processus de recrutement et intégrer nos équipes. C’est une belle réussite. »

Ces nouveaux venus travailleront dans les boutiques MO Marché Occitan de Balma et Toulouse Borderouge, mais aussi dans le futur magasin de Tournefeuille au sud-ouest de Toulouse, qui ouvrira sur près de 200 m2 en octobre prochain.

Florence Jacquemoud
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !