« Nous vivons le début de la mutation du modèle de mobilité », remarque Fanny Amé, responsable moyens généraux et mobilités du groupe coopératif Axéréal, au sujet de leur opération pilote de mobilité douce menée avec vingt salariés du siège social à Olivet, deuxième ville de la métropole d’Orléans.

Cette initiative est conduite dans le cadre du dispositif CEE (certificats d’économies d’énergie) GoodWatt de la société Mobilités Demain qui propose aux entreprises une prestation clé en main permettant de faire tester durant un mois des vélos à assistance électrique à une vingtaine de salariés volontaires pour leurs déplacements domicile-travail.

« Un très grand rôle à jouer par les entreprises »

« J’ai été amenée à entrer en relation avec Orléans Métropole, et c’est ainsi que j’ai pris connaissance du dispositif GoodWatt que j’ai trouvé innovateur, relate Fanny Amé. C’est un bon point de lancement pour introduire le se déplacer autrement. Les entreprises ont un très grand rôle à jouer à ce niveau. »

Et le 7 juin dernier, les vingt salariés qui utilisaient un moyen moteur pour venir à leur bureau au siège, ont pu s’élancer sur les pistes cyclables toutes proches pour rejoindre leur domicile, tout en étant invités à utiliser également le vélo prêté dans leurs déplacements privés.

Un dispositif clé en main

L’entreprise n’a rien à faire quasiment « et le salarié rien à penser », comme le souligne Fanny Amé. En effet, GoodWatt s’occupe de tout. Sa responsable marketing et communication, Élodie Frémaux, nous en donne les détails : « Le vélo à assistance électrique est fourni avec tous les accessoires, casque, siège enfant, support smartphone, équipement pour la pluie, et une appli mobile pour contacter notre assistance, accéder à différents indicateurs (kilométrage, CO2 économisé…) et suivre une formation d’une heure. Une première formation pratique est dispensée sur site lors de la remise des vélos pour sécuriser les salariés et aussi l’employeur. »

Les employeurs plébiscités par leurs salariés

Une fois que le test sera terminé début juillet, les salariés pourront bénéficier d’une offre de GoodWatt avec des facilités de paiement pour acheter le vélo à assistance électrique du dispositif pour continuer sur leur lancée. Et un bilan sera dressé avec eux et l’employeur qui peut prendre connaissance de l’impact du dispositif. « Selon nos différentes enquêtes de satisfaction, les salariés plébiscitent à 94 % leur employeur pour cette idée », précise Élodie Frémaux.

Une subvention de 85 % grâce aux CEE

Cette action vertueuse peut s’inscrire dans la ligne RSE de l’entreprise tout en motivant les salariés à franchir le pas, voire à enclencher également d’autres actions. Cependant, le contexte doit s’y prêter avec un espace de stationnement suffisant, une distance au domicile recommandée de 12 km maximum et une infrastructure environnante permettant la circulation à vélo.

Sur un plan financier, Axéréal va pouvoir bénéficier d’une subvention à hauteur de 85 % du coût de l’opération, car GoodWatt est un dispositif proposé dans le cadre du programme CEE O’vélO ! soutenu par le ministère de la Transition écologique et l’Ademe. Il est donc financé en majeure partie par les certificats d’économies d’énergie avec pour « obligé » Bolloré Energy. Pour l’État, tout fournisseur d’énergie est un obligé dans le cas des CEE, puisqu’il a pour obligation de réaliser des économies d’énergie en CEE, sinon des pénalités lui sont appliquées.

Il reste à charge pour l’employeur 3 500 € HT pour l’ensemble du dispositif, qui inclut également un essai découverte afin de permettre à l’ensemble des salariés de tester les vélos à la fin de l’opération.

Hélène Laurandel