« Nous observons moins d’accidentologie parmi nos saisonniers depuis la mise en place de notre parcours d’intégration il y a deux ans », souligne Audrey Martinez-Taffard, responsable développement RH et compétences à la direction des ressources humaines agriculture et filières du groupe coopératif Axéréal.

Un module sécurité évalué en fin de parcours

En effet, pour améliorer l’intégration des saisonniers et maximiser leur sécurité, un parcours de formation obligatoire a été mis sur pied en 2020, avec notamment un volet axé sur la sécurité qui fait l’objet d’une évaluation finale pour s’assurer de sa bonne compréhension. Ce parcours se déroule depuis une plateforme digitale permettant un libre accès à tout moment aux 900 saisonniers dont le groupe a besoin annuellement.

« Après une présentation d’Axéréal et du fonctionnement d’un organisme stockeur, nous donnons des bases sur le grain. Puis tout un bloc sécurité explique les consignes à respecter, les règles de circulation sur un site et les premiers gestes d’intervention en cas de situation à risque », détaille Audrey Martinez-Taffard.

Vidéo immersive sur le métier

Ce parcours digital se poursuit par un module sur la qualité « pour former les saisonniers aux cadres référentiels de base de la qualité des produits en lien avec les contrats des clients finaux. Nous expliquons comment préserver cette qualité avec des bonnes pratiques depuis la réception jusqu’à l’expédition ».

Une vidéo immersive conclut cette formation en invitant le jeune à s’immerger dans le quotidien du poste qu’il aura à tenir. Cette vidéo, comme l’ensemble des modules, est adaptée au type de fonction tenu par le saisonnier. « Nous construisons ainsi un parcours adapté à chaque poste. »

Une formation Caces avec un organisme externe

Ce parcours digital s’inscrit en amont de la venue du jeune sur place. Lors de son accueil in situ, les consignes de sécurité sont rappelées par le responsable du site. « Si le saisonnier n’a pas suivi le parcours de formation digital, il revient au responsable du site de le lui faire suivre dès le premier jour de son arrivée », insiste Audrey. Et si l’évaluation n’a pas été satisfaisante, les points défaillants sont revus également avec le responsable du site.

D’autre part, une formation peut être dispensée sur la conduite d’engins de manutention. Les jeunes vont ainsi passer le Caces (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) avec un organisme de formation externe avec lequel Axéréal a établi un partenariat. « Cet organisme forme les jeunes sur un de nos sites avec notre matériel. Ainsi, ils apprennent en situation réelle et ne sont pas déstabilisés une fois à leur poste. »

550 saisonniers pour le métier de la collecte

Sur les 900 saisonniers qu’Axéréal recrute, 550 environ sont dédiés aux métiers de la collecte, notamment à la fonction d’agent d’exploitation. Le groupe recherche aussi du personnel en pommes de terre, conducteurs d’engins agricoles pour l’arrachage, et trieurs, ainsi que des agents de fabrication pour ses usines de semences. Des chauffeurs poids lourds et super poids lourd sont également demandés.

« Le contexte de recrutement est compliqué car les offres sont nombreuses. Il faut aller les chercher et leur faciliter l’acte de candidature, sinon on les perd très vite, remarque Audrey. Nous mettons aussi en avant le sens donné par ces métiers en amont de la chaîne alimentaire, l’avantage d’être en extérieur en regard de la saison et la diversité des tâches qui peut servir à un futur métier. »

Hélène Laurandel
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !