Après une première convention signée en février avec le SDIS 44, Laïta s’est engagée fin octobre avec le SDIS 29 : les salariés des usines d’Ancenis (Loire-Atlantique) et maintenant de Ploudaniel (Finistère) qui sont sapeurs-pompiers volontaires, pourront donc bénéficier de jours libérés sur leur temps de travail pour se former, et ce jusqu’à 10 jours par an.

Pérenniser le volontariat, un enjeu majeur

« Cela concerne une dizaine de salariés sur les 660 de l’usine d’Ancenis et 6 pour l’usine de Ploudaniel », souligne Anne-Laure Vesseiche, responsable communication du groupe Even. Les volontaires doivent en effet se former en permanence, ce qu’ils font généralement uniquement sur leur temps de repos.

« Les sapeurs-pompiers volontaires constituent un élément clé du maillage territorial permettant d’assurer des secours rapides et efficaces. La pérennisation du volontariat chez les sapeurs-pompiers est devenue un enjeu majeur. Nous nous réjouissons que Laïta ait décidé de s’impliquer activement auprès du SDIS pour favoriser cet engagement », estiment les représentants du SDIS 29.

Une reconnaissance de l’employeur

« Passionné et animé par le besoin de me sentir utile et d’aider les autres, je suis pompier volontaire dans le Finistère depuis maintenant quelques années. Cette convention représente pour moi la reconnaissance de l’employeur pour mon engagement citoyen. Elle va surtout me permettre d’aller en formation sans empiéter sur mes congés ou repos. Les formations nous permettent à nous, sapeurs-pompiers volontaires, de maintenir et d’améliorer nos compétences », explique Stéphane Périou, pompier volontaire, salarié de Laïta à Ploudaniel.

« Cette convention, signée avec le SDIS 29, témoigne de notre volonté de soutenir nos équipes dans leur engagement au sein de la collectivité, elle s’inscrit donc parfaitement dans nos valeurs », complète Nicole Thoraval, directrice des usines Laïta Bassin 29. Et pour l’entreprise, la présence dans ses effectifs de sapeurs-pompiers volontaires constitue également une réassurance en sus des personnes chargées de la sécurité dans le site.

Yanne Boloh
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !