« Parce que nous plaçons l’humain au cœur de notre modèle, l’ensemble de la communauté des recruteurs d’Agrial était réuni la semaine dernière en digital pour travailler collectivement sur le lancement de notre marque employeur ! », se félicitaient les équipes d’Agrial début février.

Des visites d’exploitations pour les recruteurs

À la suite de cette journée digitale, le travail autour de la marque employeur se poursuivra au cours de l’année 2022. Il se matérialisera par de nombreux ateliers thématiques pour donner aux recruteurs d’Agrial des clés pour valoriser les atouts de la coopérative, avec notamment plusieurs visites d’exploitations agricoles.

« Il n’y a rien de plus puissant que de visiter la ferme d’un adhérent de la coopérative pour comprendre la base du modèle coopératif et pouvoir ensuite se l’approprier et le présenter aux futurs collaborateurs », souligne Thomas Guerton, le directeur des ressources humaines d’Agrial. Avec sa marque employeur, Agrial souhaite gagner en lisibilité auprès d’un public qui connaît le groupe surtout par l’intermédiaire de ses grandes marques commerciales. Le groupe souhaite aussi se différencier et renforcer ainsi son attractivité.

Nouveau contexte parfois difficile

Agrial a connu une croissance forte ces dernières années. Le groupe compte plus de 20 000 collaborateurs et il a recruté plus de 2 000 personnes rien qu’en 2021. Ceci dans un contexte de recrutement parfois difficile du fait du Covid, sans parler des recrutements au Royaume-Uni confrontés à la problématique additionnelle du Brexit.

« Par ailleurs, chaque structure au sein d’Agrial a souvent son histoire propre, complète Thomas Guerton. C’est pourquoi, en tant qu’employeur, nous avions besoin de mieux nous positionner sur qui nous sommes et ce qui nous rend attractif. La conclusion est que notre modèle coopératif est un élément très fort qui nous positionne dans le temps long, qui donne du sens par tout ce que nous faisons pour la pérennité des exploitations agricoles, la vitalité des territoires, le bien-être du consommateur… »

Des activités autour de villes où il fait bon vivre

« Notre fonctionnement est aussi très décentralisé au niveau de la prise de décision, ce qui fait que nous avons un fonctionnement qui reste à taille humaine, poursuit le DRH. Les candidats ont aussi chez nous des possibilités de carrières y compris à l’international, avec presque la moitié de nos effectifs en dehors de France. Par ailleurs, nos activités sont souvent situées autour de villes de tailles moyennes où il fait bon vivre ! Rejoindre Agrial, c’est aussi donner du sens à son avenir ! »

Alexis Dufumier
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !