La méconnaissance des métiers est une des principales causes des difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises de la filière agricole. La nouvelle initiative, lancée en 2019 par le ministère de l’Agriculture, « L’aventure du vivant », peut participer à lever ces freins. Cette opération de communication a pour objectif d’informer et de valoriser les formations de l’enseignement agricole et leurs débouchés.

Un tour de France de 22 villes

Après un lancement via les réseaux sociaux l’an dernier, l’initiative « L’aventure du vivant » innove cette année avec un grand camion orange de 18 m qui va sillonner les routes françaises pour s’arrêter trois jours dans chacune des 22 villes sélectionnées (huit jours pour Paris, lors du Sia 2020). Deux jours sont réservés aux élèves de collèges ou de lycées d’enseignement général, professionnel ou agricole, et une journée au grand public qui peut également accéder au camion en fin d’après-midi des autres journées.

Toucher au minimum 4 800 jeunes de 11 à 18 ans

Il a été calculé que huit classes par ville pourront découvrir l’agriculture et ses formations et métiers, guidées par deux animateurs issus de l’enseignement agricole. Soit au minimum un total de 4 800 jeunes pour l’ensemble des villes.

Tablettes connectées, simulateur de conduite d’engin agricole, lunettes de réalité virtuelle, écrans tactiles interactifs sont autant d’outils mis à disposition du public, ainsi que des conférences et échanges avec des professionnels des branches agricoles, des établissements et des services d’orientation.

L’intérieur du camion « L’aventure du vivant » est partagé en deux espaces : «orientation» (photo) pour découvrir les métiers et formations et «échanges» pour des mini-conférences et discussions avec des jeunes en études agricoles, des enseignants, des professionnels. © H. LAURANDEL

Deux conventions signées

Ce camion a été également le siège de la signature de deux conventions lors du Sia : l’une avec l’Ocapiat (dont La Coopération agricole est membre) pour la promotion des formations et des métiers, l’autre avec l’Onisep pour mieux faire connaître l’enseignement agricole et tout particulièrement, améliorer la visibilité de l’offre de formation à la fois auprès des jeunes, des enseignants et des prescripteurs de l’orientation.

Une action sur trois ans

Si ce premier tour de France « test » est une réussite, le camion devrait repartir à partir de septembre sur les routes pour quatre mois et tourner dans d’autres régions telles le centre de la France. L’intention étant de faire perdurer cette opération durant trois ans minimum.

« L’aventure du vivant » participe à l’objectif du ministère de l’Agriculture d’atteindre les 200 000 élèves et étudiants (174 000 à ce jour) dans l’enseignement agricole qui prépare à plus de 200 métiers dans le domaine de l’agriculture, de la nature et aussi des services à la personne et aux territoires.

Hélène Laurandel