Imprimer Envoyer par mail

Une étude Ocapiat identifie les métiers émergents dans les coopératives

réservé aux abonnés

Une étude Ocapiat identifie les métiers émergents dans les coopératives
Anne Keravel, chef de projets pôle études et prospective à l’Ocapiat, nous dévoile l’essentiel de la nouvelle étude prospective sur les métiers de la coopération agricole. © C. FAIMALI

Dans une étude prospective sur les fonctions stratégiques et sensibles dans les coopératives, l’observatoire des métiers de la coopération agricole, avec le concours d’Ocapiat, pointe notamment cinq métiers émergents en grandes cultures.

Réalisée par deux cabinets conseil, Katalyse et KloroBiz, la nouvelle étude prospective commanditée par La Coopération agricole à travers son observatoire des métiers et avec le concours de l’opco Ocapiat, s’est attachée à analyser un total de 42 métiers dans dix filières afin de pointer leur caractère stratégique, sensible ou en tension.

Une cartographie des dix enjeux pour les coops

De cette analyse, diffusée dans un rapport de 120 pages, il ressort une approche fine et intéressante de l’impact de dix enjeux identifiés au départ (transition agroécologique, réchauffement climatique, RSE, communication, digitalisation, innovation, démographie agricole…) sur les métiers dans les coopératives, tous secteurs confondus. L’intensité de l’impact a été évaluée selon trois niveaux : faible, modéré ou fort.

14 métiers analysés en filière grandes cultures

Le focus sur la branche « 5 branches » a permis d’analyser 14 métiers pour la filière grandes cultures, dont 3 spécifiques à ce secteur (conseiller technique grandes cultures, responsable ou agent de silo) et 11 métiers communs à plusieurs filières. Au final, il a été pointé notamment cinq métiers émergents tels que chargé de projet marketing, les fonctions liées à la data, responsable cybersécurité, responsable RSE et prévisionniste des ventes.

Parallèlement, toujours dans cette filière, l’étude a identifié sept métiers stratégiques, dont technico-commercial et chef de silo, sept en forte évolution, comme conseiller technique spécialisé et TC, et six en tension dont, sans surprise, les TC et les techniciens de maintenance. On peut observer que le métier de TC est à la croisée de tous les chemins.

Des fiches élaborées par fonction

« Chaque métier a été noté entre 0 et 5 pour mesurer l’impact des transformations auquel il est soumis. Nous avons ensuite travaillé à des fiches pour chacun d’entre eux afin de souligner en quoi ils sont stratégiques, sous tension, émergents, détaille Anne Keravel, chef de projets pôle études et prospective à l’Ocapiat qui a oeuvré sur ce projet avec Corinne Lelong et Ilham Bouyazza, respectivement directrice et directrice adjointe des affaires sociales de LCA. Ces fiches prospectives renseignent également sur les défis de formation et de montée en compétences. »

À ce jour, 38 fiches ont été ainsi élaborées autour de quatre axes : missions (de la fonction analysée), évolution des activités (selon les enjeux qui impactent le métier en question), évolution et renforcement des compétences, accès au métier et formation.

Aider à construire les plans de formation

Cette riche et intéressante étude s’inscrit dans la continuité de celle sur la séparation conseil et vente (en phytos). Elle a pour objectif ensuite d’être un outil sur lequel les entreprises peuvent s’appuyer pour élaborer leur plan de formation, nourrir leur GPEC et travailler à des parcours d’alternance. « Corinne Lelong et Ilham Bouyazza souhaitent aider les coopératives à se projeter et à construire des programmes de formation pour arriver à embarquer leurs salariés dans les transformations en cours et à venir ».

Tout un plan de communication

Cette analyse est également tout à fait intéressante à faire connaître auprès des nouvelles générations pour les inciter « à venir travailler sur ces métiers dans les coopératives », ajoute Anne Keravel.

Tout un plan de communication est prévu pour diffuser l’étude à partir de novembre. « Nous allons créer un support vidéo et aussi proposer un webinaire avec l’intervention d’experts s’exprimant sur tous ces enjeux. Nous prévoyons aussi un évènement en présentiel sur une journée courant avril prochain. »

Quatre profils de métiers

Métiers stratégiques : les fonctions au cœur du métier des coopératives agricoles et mobilisant des compétences critiques

Métiers en évolution : métiers soumis aux évolutions du secteur avec des besoins de formation importants

Métiers émergents : nouvelles compétences qui émergent se traduisant par un recrutement d’expert métier ou une mobilité interne

Métiers en tension : postes connaissant des difficultés de recrutement marquées

Hélène Laurandel
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !
Imprimer Envoyer par mail



"