Imprimer Envoyer par mail

Carbon Extract, l’outil de la transition bas carbone

réservé aux abonnés

Carbon Extract, l’outil de la transition bas carbone
L. PETIT

Développé par Agrosolutions, Carbon Extract est désormais opérationnel et permet la réalisation de diagnostics carbone. Son ambition : être l’outil de référence en matière de transition bas carbone.

Développé par Agrosolutions pour la réalisation de diagnostics carbone et certifié par le label bas carbone, Carbon Extract est désormais opérationnel. « Notre objectif est d’accompagner les agriculteurs et les acteurs agricoles dans la transition bas carbone », explique Morgane Hénaff, manager transition bas carbone chez Agrosolutions.

Un accompagnement sur mesure

Carbon Extract compte deux interfaces d’utilisation. La première, destinée au conseiller, permet la réalisation des bilans carbone, la construction et le suivi de plans d’action adaptés à chaque exploitation. Elle comporte quatre modules : le bilan carbone, un simulateur des changements de pratiques avec une quantification des crédits carbone potentiellement générés, ainsi que le coût de mise en place de ces pratiques, un module projet et un module de suivi du projet. « Les simulations nous permettent de visualiser les leviers sur lesquels on peut travailler, certains sont assez simples à mettre en place, d’autres présentent un gros surcoût, on ne peut pas tout faire », témoigne Vincent Bournaison, agriculteur suivi par Agrosolutions. La deuxième interface, destinée aux structures de conseil et porteurs de projet dans le cadre du label bas carbone, permet un suivi de groupes d’exploitation sous forme de tableaux de bord. « L’outil est conçu pour apporter de l’autonomie aux structures de conseil, note Gauthier Lacour, consultant agriculture durable chez Agrosolutions. Il participe à une transition agroécologique qui soit réaliste et viable pour l’agriculteur. L’idée est de réfléchir à l’ensemble des enjeux et non pas qu’au carbone. » D’autres indicateurs, concernant notamment la biodiversité, sont intégrés à l’outil afin d’accompagner les demandes des filières agroalimentaires.

« On souhaite être le premier outil pour l’accompagnement de la stratégie nationale bas carbone, précise Morgane Hénaff. L’objectif est que 20 000 exploitations agricoles soient accompagnées par l’outil à l’horizon cinq ans, ce qui correspond à 1 Mt éq. CO2 évités ou séquestrés d’ici cinq ans. » Pour l’atteindre, 180 conseillers agricoles dans plus de 50 structures ont déjà été formés à l’utilisation de Carbon Extract par Agrosolutions.

Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !
De gauche à droite : Chloé Huet et Jean-Christophe Audierne, conseillers outils de pilotage et services chez Cérèsia, Vincent et Julien Bournaison, agriculteurs, Morgane Hénaff et Gauthier Lacour, consultants chez Agrosolutions, ont présenté l’outil Carbon Extract, le 30 novembre, dans la Marne., L. PETIT © L. PETIT
Comment Cérèsia déploie Carbon Extract

Avec le dispositif Bon diagnostic carbone mis en place dans le cadre du plan France Relance et piloté par l’Ademe, Cérèsia amorce ses actions d’accompagnement bas carbone des exploitations agricoles et la montée en compétences de ses équipes sur le sujet.

« Cérèsia a été retenue pour réaliser 30 diagnostics dans le cadre des bons diagnostics carbone destinés aux exploitants agricoles installés depuis moins de cinq ans. Chez Cérèsia, le choix a été fait de les réserver aux jeunes agriculteurs, détaille Jean-Christophe Audierne, conseiller outils de pilotage et services (Cops) pour la coopérative champenoise. L’objectif est de construire un projet pour l’adhérent mais aussi pour nous, coopérative, beaucoup de personnes travaillent dessus, c’est très transversal. »

L’équipe de conseillers outils de pilotage et services (Cops) de la coopérative a été formée dans cette optique au sujet du carbone et des leviers de la transition bas carbone, ainsi qu’à l’outil Carbon Extract en septembre dernier. « La formation de deux jours et demi d’Agrosolutions a pour but que l’on soit opérationnel pour aller chez l’agriculteur et collecter les données nécessaires, faire tourner l’outil, réaliser le diagnostic et accompagner l’agriculteur », témoigne Chloé Huet, conseillère Cops.

Une fois le diagnostic carbone réalisé ainsi qu’une analyse de vulnérabilité et d’adaptation au changement climatique de l’exploitation, les Cops élaborent un plan d’action et d’accompagnement adapté à l’exploitation concernée en collaboration avec le technicien qui la suit. Ils définissent ainsi les leviers et pratiques à mettre en place, dans une stratégie alliant agronomie et économie.

Imprimer Envoyer par mail



"