La baisse régulière de la population d’agriculteurs devrait amener un ajustement des effectifs terrain, selon Laurent Larlet. « Nous sommes à un point d’inflexion où le besoin en TC devrait diminuer en conséquence. Cependant, l’insuffisance actuelle de renouvellement des équipes risque de ne pas permettre une descente en pente douce. »

Ce renouvellement des technico-commerciaux se trouve ralenti du fait notamment d’une certaine inadéquation des candidats potentiels. « Ce sont les compétences commerciales qui font défaut chez les jeunes générations car il y a un rejet de l’acte commercial qui n’est pas bien compris non plus par les équipes d’enseignants, explique Laurent Larlet. On le voit tous les jours avec les jeunes qui arrivent sur le marché et veulent être dans le conseil, mais freinent pour la vente des prestations. Si on ne leur enseigne pas cela, c’est compliqué. De ce fait, nous avons des personnes en inadéquation quasi totale avec les attentes du marché. »

Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
51%

Vous avez parcouru 51% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !