L’enquête de Milo Villain, sociologue, auprès des viticulteurs adhérents de la coop de Buzet a été découpée en trois temps. De février à août 2020, une phase explorative a permis de sonder une quarantaine de viticulteurs sur leur métier, leur environnement, leur lien avec la coopérative et leur vision de l’avenir.

De janvier à mai 2021, des entretiens individuels avec 15 vignerons ont permis de cerner leurs appréhensions et leurs raisons d’agir en faveur de la transition agroécologique. Une dizaine d’acteurs du territoire ont également été sollicités.

De juin à septembre 2021, six réunions de groupe ont été menées autour d’une réflexion collective sur les freins au changement de pratique qui ont été relevés.