« L’objectif de Valfrance, après cette crise du Covid-19, est de minimiser le nombre de contacts physiques », explique Laurent Vittoz, DG de la coopérative de l’Oise. Cet objectif s’applique aux collaborateurs et également aux agriculteurs. Ainsi, pour ces derniers, « nous avons décidé d’accélérer le processus de dématérialisation des documents enclenché par la coopérative, avec envoi numérique des factures, bons de réception, accès aux comptes sociétaux, etc. Moins on manipule de papier, moins on échange de virus. Le but est que, lorsque les agriculteurs viendront dans un silo, pour livrer une remorque de céréales par exemple, ils n’auront même plus à descendre du tracteur. Tout sera automatisé : pesées, prise d’échantillon, analyses, bon envoyé par SMS sur le smartphone de l’adhérent (photo). La technique est déjà expérimentée dans certains de nos silos, nous allons passer à une grande phase d’accélération du processus. » Et si cet été, Valfrance est revenue à un conseil d’administration présentiel avec les mesures de protection nécessaires, car il s’agissait d’un rendez-vous stratégique, elle continuera à privilégier dans les mois à venir les réunions agriculteurs en visioconférence.

Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
41%

Vous avez parcouru 41% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !