Bassin parisien Acolyance, Valfrance et Vivescia en navette ferroviaire pour Sénalia

Agrodistribution | Publié le mardi 01 juillet 2014 - 15h42

Les trois coopératives céréalières viennent d’adhérer au projet de navette ferroviaire « Nord/Seine », initié par Sénalia et concrétisé par Ecorail, filiale de la SNCF.

Valfrance expédiera 32 000 tonnes de céréales par an par voie ferroviaire vers Rouen depuis ses cinq silos embranchés sur le rail, dont celui de Nanteuil-le-Haudouin, dans l’Oise.

Valfrance expédiera 32 000 tonnes de céréales par an par voie ferroviaire vers Rouen depuis ses cinq silos embranchés sur le rail, dont celui de Nanteuil-le-Haudouin, dans l’Oise.

Le projet « Nord/Seine » consiste à organiser le transport ferroviaire de 160 000 tonnes de céréales par an provenant d’Acolyance, Valfrance et Vivescia, soit environ 3 500 tonnes par semaine, qui iront alimenter en trains entiers, les silos Sénalia du port de Rouen. Ecorail, le commissionnaire de transport, filiale de la SNCF, garantit la possibilité de charger au départ d’une trentaine de silos depuis l’Aisne, la Marne, l’Oise ou la Seine-et-Marne.

« Jusque-là, le coût du transport ferroviaire était trop dissuasif par rapport au camion et au fleuve, explique Christian Renard, DG de Valfrance, coopérative qui expédiera 32 000 tonnes par an via cette navette, soit trois trains par mois. Cette nouvelle navette ferroviaire compétitive nous évite de prendre des camions pour amener de la marchandise depuis un silo jusqu’au fleuve. Cela peut représenter une économie de 3 à 4 euros/tonne sur le coût d’approche de Rouen. »

Seulement 25 % des acheminements de céréales par voie ferroviaire ou fluviale

Sénalia espère que cette première initiative fasse « boule de neige », son objectif étant justement de réduire le coût d’approche de Rouen et donc d’élargir l’hinterland potentiel pour l’exploitation. « Si cela marche bien, décrypte son directeur général, Laurent Martel, on pourrait créer ce type de navette ailleurs, par exemple entre la région Centre et Rouen. » Il s’agit aussi de développer ce concept pour la voie fluviale.

« L’idée, ajoute-t-il, est d’au moins doubler le report modal vers le fluvial et le ferroviaire dans les cinq à dix ans. » Ces dernières années, les acheminements de céréales vers les silos de Sénalia par voie ferrée représentaient 10 % des apports, et ceux par voie fluviale, 15 %. En 2013-2014, 3,5 millions de tonnes de céréales ont été manutentionnées par Sénalia, contre 3,27 millions de tonnes la campagne passée.

Renaud Fourreaux

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 12/12/2017

  • Rendu Rouen
  • standard janv. mars N (nominale) 2017
  • 153 €/t
  • Fob Creil
  • janv. juin N (nominale) 2017
  • 144 €/t

Blé dur
- 12/12/2017

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • déc. A (acheteur) 2017
  • 205 €/t

Maïs
- 12/12/2017

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager janv. mars A (acheteur) 2017
  • 148 €/t
  • Fob Creil
  • fourrager déc. mars N (nominale) 2017
  • 150 €/t

Orge de brasserie
- 12/12/2017

  • Fob Creil
  • Explorer, 11,5 % maxi 2017
  • 197,5 €/t

Orge de mouture
- 12/12/2017

  • Rendu Rouen
  • déc. mars N (nominale) 2017
  • 145 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK