« Smart Spraying Solution permet de réduire jusqu’à 70 % le volume d’herbicides grâce aux caméras qui viennent détecter la présence des adventices dans la culture et permettent l’ouverture des buses si présence », explique Jérôme Clair, responsable Xarvio Digital Farming Solutions (BASF).

Une combinaison de trois innovations complémentaires

La technologie Smart Spraying Solution est issue d’une joint-venture entre Bosch et BASF, en partenariat avec le constructeur de machines agricoles Amazone. Les équipements de Bosch (36 caméras, 72 unités lumineuses, processeur et éléments de connectivité) assurent la détection des adventices et la décision de pulvériser.

Ces deux fonctionnalités sont associées à Xarvio Field Manager, un outil d’aide à la décision qui fournit des analyses et recommandations précises en amont et en aval des traitements. Une fois le traitement lancé, l’agriculteur peut suivre en temps réel sur son smartphone les zones traitées et les économies de produits réalisées.

Amazone a intégré ces innovations sur un pulvérisateur de dernière génération, l’UX SmartSprayer. Il combine extrême stabilité de la rampe (36 mètres), précision de ciblage des adventices et rapidité de déclenchement des buses de pulvérisation (80 fois par seconde).

Une bonne gestion de fond de cuve

Cette technologie de précision présente de nombreux avantages. Elle permet de réaliser des traitements en pré-semis et sur les cultures en végétation. Elle répond également aux attentes sociétales à l’horizon du plan Ecophyto II, en réduisant et en optimisant l’utilisation des herbicides jusqu’à 70 % contre 25 % pour le système standard (sans Xarvio Field Manager).

Une importance particulière a été portée sur la gestion du fond de cuve, un enjeu majeur pour réduire la consommation d’herbicides. La combinaison entre l’OAD qui permet de déterminer la bonne quantité de produit à emmener au champ et la configuration du pulvérisateur au cours du traitement permet de n’avoir aucun reste à la fin du chantier.

Dès 2024 pour le maïs et la betterave

Le lancement de cette solution est prévu en 2024 pour les cultures de maïs, betteraves sucrières, soja et tournesol, puis en 2025-2026 pour les cultures semées avec un écartement réduit, comme les céréales et le colza.

BASF et Amazone souhaitent pousser le dispositif plus loin, comme l’explique Jérôme Clair : « les équipes travaillent à développer de nouvelles fonctionnalités pour Smart Spraying Solution, notamment la reconnaissance spécifique de certaines adventices problématiques, mais aussi sur d’autres enjeux comme la fertilisation avec la reconnaissance des besoins en azote de la plante grâce à ses capteurs multispectraux ou des enjeux de modulation de fongicides ou de régulateur. »

Mathilde Soulé
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !