Imprimer Envoyer par mail

Dossier Oxyane crée sa coopérative solaire

-->
Un loyer est reversé aux adhérents mettant à disposition leur toiture dans le cadre d’Oxyane Solaire.

Il y a un an, la coopérative Oxyane et la société Terre et Lac Solaire ont créé Oxyane Solaire, une structure originale permettant aux agriculteurs de se lancer sereinement dans la production d’énergie solaire.

Afin de proposer de nouvelles sources de revenus à ses adhérents, la coopérative Oxyane planche depuis 2018 sur la construction et la structuration d’une offre d’accompagnement en matière de production d’énergies renouvelables, notamment photovoltaïque. « Rapidement, la stratégie a été de créer des partenariats avec les acteurs du solaire, relate Ugo Batel, responsable énergies renouvelables de la coopérative Oxyane. En 2019, après une phase de consultation et d’audition des acteurs, on a créé un premier partenariat avec la société lyonnaise Terre et Lac Solaire pour l’installation de panneaux solaires sur les toitures de bâtiments déjà existants ou neufs. » Contractant général et installateur de panneaux solaires, possédant la compétence de bureau d’études en interne et celle de constructeur grâce à ses prestataires, ainsi que de maintenance, Terre et Lac Solaire s’est en effet imposé comme le partenaire idéal pour la coopérative.

Des contrats d’État de 20 ans

Ce partenariat, initialement à vocation commerciale, a ensuite été renforcé et a abouti à la construction, au début de l’année 2021, d’Oxyane Solaire, une « coopérative solaire ». « L’objectif est d’équiper les toitures de la coopérative et celles des adhérents, mais également de les associer au sein d’une société commune, Oxyane Solaire 1, explique Ugo Batel. Un loyer est reversé aux adhérents mettant à disposition leur toiture et le revenu généré par toutes les centrales est mis dans un pot commun qui leur est ensuite redistribué. Les adhérents sont également actionnaires de la société après règlement d’un capital d’entrée, ce qui leur permet de recevoir des dividendes supplémentaires. » Quinze bâtiments d’adhérents et douze bâtiments mis à disposition à titre gracieux par la coopérative vont être équipés, pour un équivalent de 4 ha de toitures, l’électricité produite étant valorisée par des contrats d’État de vingt ans, en réponse à des appels d’offres, ou par une obligation d’achat. Tout comme Oxyane, Terre et Lac Solaire est également actionnaire de la société. Les deux structures s’engagent à soutenir l’investissement pendant trente ans, les agriculteurs adhérents devenant propriétaires à la fin de cette échéance.

« Ce modèle original incarne les valeurs coopératives », affirme Ugo Batel. Outre la mutualisation des moyens et la réduction des coûts d’exploitation, cette structure offre aux agriculteurs une sécurité dans le développement de tels projets, ces derniers étant également rassurés par la prise de capital de la coopérative dans la société. « Si on n’avait pas monté ce type de structure, certains agriculteurs ne se seraient jamais lancés eux-mêmes dans la production d’énergie », conclut Ugo Batel.

En chiffres

27 bâtiments (12 de la coop, 15 d’adhérents) équipés de panneaux photovoltaïques, soit l’équivalent de 4 ha de toitures solarisées.

6 765 000 kWh d’électricité produite par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 400 foyers (maison de 100 m² habitée par 4 personnes toutes consommations confondues) ou 1 500 foyers (sans intégrer le chauffage).

Imprimer Envoyer par mail