Contenu réservé

Val de Gascogne lance le service Val’sol

Pour Bruno Estanguet (à g.), qui porte le projet Val’sol au sein de Val de Gascogne, le premier outil de l’agriculteur est la bêche, qui lui permet de surveiller la santé de son sol. © VAL DE GASCOGNE
Pour Bruno Estanguet (à g.), qui porte le projet Val’sol au sein de Val de Gascogne, le premier outil de l’agriculteur est la bêche, qui lui permet de surveiller la santé de son sol. © VAL DE GASCOGNE

Val de Gascogne devait présenter le 1er octobre, à ses adhérents, son nouveau service Val’sol d’accompagnement vers une évolution des pratiques agronomiques. Mais ce rassemblement a été interdit par la préfecture. Précisions de Bruno Estanguet, qui porte le projet.

« Ce nouveau service va permettre aux agriculteurs désireux de changer de pratiques agronomiques d’être accompagnés, car on ne peut rien faire tout seul, confie Bruno Estanguet, opérationnel Be Api et Val’sol chez Val de Gascogne. La position du directoire de la coop est claire dans sa volonté d’aller vers cette ligne. L’objectif est d’atteindre une fertilité physique, biologique et chimique des sols pour retrouver de la productivité, sachant que la plante est l’élément moteur pour y arriver. »

Cinq agriculteurs référents

399

Contenu réservé aux abonnés d'Agrodistribution

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
20 %

Vous avez lu 20 % de l'article

Poursuivez la lecture de cet article

en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • Accédez à nos articles
  • Profitez du contenu de notre application
  • Recevez nos newsletters
  • Recevez chez vous 1 numéro de notre revue
Ce contenu est réservé aux abonnés d'agrodistribution
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre