Arterris signe un partenariat avec la Compagnie des amandes

Arnaud Montebourg, président de la Compagnie des amandes, et Jacques Groison, directeur du pôle agricole d’Arterris, ont présenté l’accord passé entre leurs deux structures, lors du salon Med’Agri d’Avignon, le 18 octobre.
Arnaud Montebourg, président de la Compagnie des amandes, et Jacques Groison, directeur du pôle agricole d’Arterris, ont présenté l’accord passé entre leurs deux structures, lors du salon Med’Agri d’Avignon, le 18 octobre.

Arterris et la Compagnie des amandes sont désormais associées. Pour la coopérative, l’objectif est de proposer une diversification de production à ses adhérents, mais aussi de participer à la structuration de cette filière.

Arterris et la Compagnie des amandes viennent de signer un accord de partenariat. Un rapprochement présenté, ce mardi 18 octobre, par Arnaud Montebourg, président de la compagnie, et Jacques Groison, directeur du pôle agricole de la coopérative, lors du salon Med’Agri d’Avignon.

Pour la coopérative d’Occitanie et de la région Sud, l’objectif majeur est de « trouver des solutions de production » à ses adhérents. « Ce qui nous intéresse, c’est qu’une grande partie des amandes consommées en France sont importées, indique Jacques Groison. Et notre territoire, notamment sa partie méditerranéenne, est plutôt adapté à l’amandier d’un point de vue agronomique. »

Un financement innovant pour les agriculteurs

Arterris se félicite aussi du fait que « la Compagnie des amandes apporte un système de financement innovant aux agriculteurs, qui leur permet d’être rémunérés sans attendre les premières récoltes ».

Notons qu’Arterris a investi 1,5 M€ en actions et obligations convertibles émises par la Compagnie des amandes pour entrer à hauteur de 8,5 % dans le capital de la société et intégrer son comité de direction. « Ça nous semblait important, conclut Jacques Groison, car cette compagnie s’est lancée dans la structuration de la filière, de la production à la première transformation et la distribution. Il y a, dans cette chaîne, un partage de la valeur qui permet à chacun d’y trouver son compte. »

Christophe Zoia
Ce contenu est réservé aux abonnés d'agrodistribution
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre