Après quatre années de recherche, la société agri-biotech charentaise, Elicit Plant, vient d’obtenir une AMM pour son premier produit BeST-A, un biostimulant pour lutter contre le stress hydrique des cultures.

Homologuée sur maïs et soja pour le moment, BeST-A sécurise la récolte en boostant la résistance des cultures en cas de manque d’eau. « Composée de phytostérols, la matière active du BeST-A développe un effet direct sur la résistance au stress hydrique par deux voies : en limitant l’évapotranspiration et en induisant une prospection des horizons de sol plus profonds, augmentant ainsi le volume d’eau disponible pour sa croissance », explique la société dans un communiqué.

Un gain de rendement allant jusqu’à 20 %

Sous forme d’émulsion, la solution est conditionnée en bidons de 5 et 10 litres et commercialisée au tarif culture de 40 €/ha. Elle est à appliquer une seule fois à la dose de 1 l/ha au stade 8-10 feuilles pour le maïs et au stade troisième feuille trifoliée pour le soja, soit entre le 1er et le 20 juin, selon les recommandations d’Elicit Plant. Sur soja, la solution peut également être associée à un traitement fongicide.

Les essais de plein champ mis en place par Elicit Plant depuis trois ans ont montré un gain de rendement allant jusqu’à 20 % ainsi qu’une amélioration de toutes ses composantes, notamment pour le soja.

La coopérative charentaise Océalia s’est d’ores et déjà engagée auprès de la société pour la précommercialisation de la solution auprès de ses 10 000 adhérents.

Lucie Petit
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !