Comment se déroule la transition au sein du groupe Axéréal ?

Jean-François Loiseau : La transition agricole et alimentaire chez Axéréal n’est plus un objectif, elle est aujourd’hui une réalité. Au sein d’Axéréal Élevage, notre parc de camions utilise du carburant B100. Notre malterie Boortmalt, à Issoudun, se chauffe à la biomasse et au solaire thermique… Dans le domaine industriel, il s’agit d’investissements techniques et la transition va assez vite. C’est plus compliqué en agriculture car les solutions sont complexes à mettre en œuvre sur le vivant. Le sujet n’est pas de convaincre de ne plus utiliser la chimie, mais de faire comprendre à quel point cette solution très carbonée impacte le compte d’exploitation de la coopérative et n’est pas compatible avec la trajectoire durable que nous devons prendre. Nous devons produire beaucoup, tout en gardant cette problématique carbone en tête.

Comment faire pour emmener vos 11 000 agriculteurs adhérents vers de nouvelles pratiques bas carbone ?

J.-F. L. : C’est un travail de longue haleine. Nous, les élus, et notre équipe de direction sommes convaincus que les pratiques agricoles doivent changer. Il faut que nos agriculteurs aient accès à toutes les technologies, à toutes les solutions combinatoires : génétique, désherbage mécanique, biologique, agronomique, agriculture de précision… C’est pour cela que nous testons différentes pratiques au sein de notre ferme expérimentale du Chaumoy (Cher) et au sein de groupes pilotes d’agriculteurs : semis décalé, antilimace en biocontrôle, herse étrille, bineuse, semis en mélange… Avec le soutien des instituts de recherche et de quelques start-up, nous avons de nombreuses données. Aujourd’hui, diffuser les bonnes pratiques est essentiel. Nous avons relevé le challenge important de former 100 % de nos techniciens à la question du carbone. Et nous organisons des rencontres agronomiques en juin.

Quelle est la diminution des émissions de gaz à effet de serre de l’activité agriculture ?

J.-F. L. : Nous finalisons cette année le calcul de notre Scope 3 (ensemble des émissions directes et indirectes d’une entreprise, ndlr). L’objectif est d’atteindre la neutralité carbone dans 8 à 10 ans. Certaines actions sont possibles à court terme : nous nous sommes donné deux ans pour interdire les rétrécisseurs sur blé. Mais la génétique prendra plus de temps. Il faudra 5 à 7 ans pour trouver une variété résistante à la septoriose. Néanmoins, quelques chiffres sont parlants. Nous sommes passés de 7 000 ha à 25 000 ha en lutte biologique avec le trichogramme contre la pyrale. Pour la récolte 2022, nous visons 200 000 tonnes de cultures bas carbone, et plus de 1 Mt de céréales sous cahier des charges d’une filière.

En parlant de filière, Jérôme Bos, qui dirigeait le pôle Agriculture et filières, va-t-il être remplacé ?

J.-F. L. : Paul-Yves L’Anthoën, directeur général d’Axéréal, a pris la direction du pôle Agriculture et filières depuis septembre 2021. D’ici la moisson, nous allons recruter une personne à ses côtés pour renforcer la direction de ce pôle.

Après deux ans de restructuration, la fermeture d’une centaine de silos et la suppression de 220 postes, comment se porte Axéréal ?

J.-F. L. : Bien ! Le projet nous a permis de réaliser 30 M€ d’économie. L’objectif était double : remettre de la compétitivité sur le terrain, nous avons gagné 4 à 5 €/t de blé tendre, et, en même temps, solidifier notre organisation interne. Nous avons réussi à changer de modèle de distribution : grâce au numérique, l’agriculteur passe lui-même la commande, ce qui apporte énormément d’économies. Nous fonctionnons à 80 % en livraison directe chez l’agriculteur. 28 gros sites d’approvisionnement et de collecte fonctionnent avec des horaires très larges dans un rayon de 10 à 30 km des fermes. Des points relais, plus petits, servent de dépôt pour les commandes des agriculteurs.

Propos recueillis par Aude Richard
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !