Contenu réservé

La Scara évalue les services écosystémiques des exploitations

La coopérative teste une vingtaine d’indicateurs environnementaux dans 33 exploitations pour, à l’avenir, monnayer les services écosystémiques rendus par ses adhérents.

«Dans le cadre de notre stratégie filières, nous suivons déjà des indicateurs depuis 2013, notamment l’IFT, le solde azoté, les émissions de gaz à effet de serre, la microbiologie du sol…, note Philippe Michonneau, responsable pôle agronomie, innovation et services de la Scara. Nos clients s’en servent pour communiquer mais cela n’entraîne pas, pour l’instant, d’évolutions majeures des cahiers des charges. » Pour poursuivre ce travail et enrichir le nombre d’indicateurs, la coopérative a lancé une thèse réalisée par Emma Soulé avec l’Inrae de Colmar et l’université de Lorraine, dont la soutenance aura lieu fin 2022. Objectif à moyen terme : obtenir un revenu supplémentaire grâce aux services écosystémiques rendus à la société par les adhérents.

Données parcellaires et modélisation

446

Contenu réservé aux abonnés d'Agrodistribution

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
27 %

Vous avez lu 27 % de l'article

Poursuivez la lecture de cet article

en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • Accédez à nos articles
  • Profitez du contenu de notre application
  • Recevez nos newsletters
  • Recevez chez vous 1 numéro de notre revue
Ce contenu est réservé aux abonnés d'agrodistribution
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre