Après neuf mois d’existence, Lidea, issue en septembre dernier de la fusion entre Euralis semences et Caussade semences group, change de gouvernance. Le partage des fonctions de direction, établi entre Pierre Pagès, vice-président d’Euralis et président du conseil d’administration de Lidea, et Pierre Flye Sainte-Marie, ex-DG de Caussade semences Group et DG de Lidea, n’est plus d’actualité, selon un communiqué du groupe daté du 1er juin.

Une gouvernance issue d’Euralis

C’est désormais Philippe Saux, DG du groupe Euralis, qui prendra la direction générale de Lidea, le 1er juillet, à la place de Pierre Flye Sainte-Marie qui quittera le groupe « dans les semaines à venir ». Les dirigeants ont en effet décidé de « lancer la phase 3 des priorités pour accompagner la stratégie Lidea », nouvelle phase qui clôture la mission de construction de l’entreprise qui avait été confiée à Pierre Flye Sainte Marie. Philippe Saux sera secondé par Olivier Paul, directeur de la performance économique d’Euralis depuis octobre 2019, qui deviendra DGA de Lidea et animera le comité exécutif.

Un accord de prêt de 44 M€ avec la BEI

Euralis annonce également avoir signé un accord de prêt de 44 M€ avec la Banque européenne d’investissement (BEI) pour ses activités de recherche, développement et innovation, liées à la création, à l’enregistrement, à la production et à la commercialisation de nouvelles variétés de semences non OGM. Cette opération de financement se fait dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

Plus de 34 M€ de R&D par an

Lidea, qui regroupe plus de 2 000 collaborateurs, dix-sept stations de recherche dans toute l’Europe, huit sites industriels (en France, Roumanie, Ukraine, Espagne, Russie) et 45 000 ha de production, consacre chaque année plus de 34 M€ à la R&D, pour un chiffre d’affaires de 360 M€. Aujourd’hui, 6 Mha sont semés dans 48 pays avec des variétés Lidea.

Florence Jacquemoud