Les choses se précisent chez Euralis et Maïsadour concernant le rapprochement de certaines de leurs activités. Lorsque l’idée avait été dévoilée, en juillet dernier, les deux groupes ne parlaient alors que de l’éventualité de réunir leurs filières canard gras, de l’amont (élevage et gavage) à l’aval (outils de transformation), en raison de périodes économiques difficiles...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !