Un tour de plaine « agriculture de conservation des sols » avec Vivescia
/
  • Les agriculteurs du groupe briennois du club Agrosol se sont réunis le 17 juin, à Saint-Léger-sous-Brienne (Aube), dans l’exploitation d’Adrien (à dr.), pour le dernier tour de plaine avant la moisson. Le club, qui dénombre 400 agriculteurs, est divisé en 20 groupes et animé par Jean-Luc Forrler (à g.). © GUTNER

  • La gestion des graminées est une réelle problématique en ACS. Ici, une parcelle de blé infestée de vulpins et de bromes. Absence totale de travail du sol et implantation de couverts sont les deux leviers les plus importants pour lutter contre ces adventices. © GUTNER

  • Le prochain tour de plaine aura lieu après le semis du colza. « Un colza implanté est un colza résilient », explique l’animateur. Association et avancement de la date de semis sont les clés de la réussite. © GUTNER

  • « Le colza est une culture en voie de disparition, si on ne fait rien et qu’on ne change pas le mode de culture, il aura disparu d’ici trois ou quatre ans », explique Jean-Luc Forrler. La pression de la grosse altise est notamment dans la ligne de mire. © GUTNER

  • « Le tournesol est l’une des cultures les plus difficiles à réussir en agriculture de conservation », commente Jean-Luc Forrler. Dans cette parcelle, l’agriculteur a testé plusieurs modalités de semis et de désherbage à la bineuse. © GUTNER

  • Entre interrogations, conseils techniques, anecdotes et partage d’expérience, chaque agriculteur aura trouvé des éléments de réponse pour les problématiques propres à son exploitation. © GUTNER