Elicit Plant va doubler ses effectifs

Érik Leleu vient de rejoindre Elicit Plant en tant que DRH pour structurer la démarche RH de la start-up.
Érik Leleu vient de rejoindre Elicit Plant en tant que DRH pour structurer la démarche RH de la start-up.

La start-up charentaise spécialiste du stress hydrique, Elicit Plant, s’apprête à recruter 30 nouveaux collaborateurs en un an. Elle a embauché un DRH doté d’une forte expérience pour accompagner cette opération de recrutement d’envergure.

Au cours des six derniers mois, Elicit Plant avait déjà doublé de taille pour atteindre une trentaine de collaborateurs. Mais elle compte franchir une nouvelle étape en multipliant à nouveau par deux ses effectifs.

« La start-up AgTech recrutera 30 nouveaux collaborateurs d’ici au printemps 2023 pour accélérer son développement en France et à l’international, a-t-elle annoncé, vendredi 6 mai. L’objectif est de fédérer une équipe solide, motivée pour relever le défi mondial que représente la lutte contre la sécheresse en agriculture », grâce à son produit phare Best-a, qui permet aux plantes de mieux résister au stress hydrique.

Érik Leleu recruté pour mener cette politique

Afin de mener cette opération d’envergure, un directeur des ressources humaines vient de rejoindre l’équipe en la personne de Érik Leleu. Ancien DRH de Vinci, il s’attelle actuellement à la structuration de la démarche RH d’Elicit Plant.

« Nous nous appuierons sur une stratégie de RH qui nous permette d’avoir un temps d’avance pour toujours anticiper le développement de l’entreprise et en faciliter sa croissance, fait-il savoir. S’appuyer sur la potentialité des hommes, offrir de la perspective à chacun, agilité et dynamisme, interconnexion entre les services est le credo d’Elicit Plant. Notre objectif ? Que l’ensemble des recrues travaillent en interconnexion au sein des différents services. »

Déjà une quinzaine de postes ouverts

Sur la trentaine de personnes visée, une quinzaine de postes sont déjà ouverts : quatre postes de responsables commerciaux (deux pour l’Est, un pour l’Ouest, un pour le Sud-Ouest), un poste de directeur de laboratoire de biologie, un poste d’ingénieur agronome R&D, un technicien en biologie, un technicien en chimie, plusieurs chercheurs en biologie et en chimie, et un spécialiste marketing en création de contenu. L’entreprise recherche également au Brésil un commercial, un ingénieur agronome, un responsable pays et un chef de marché marketing.

D’autres postes sont prévus sur le deuxième semestre, au siège de Vilhonneur (Charente), dans les bureaux de Lyon, et aussi dans le but d’augmenter la finesse du maillage commercial en France.

Renaud Fourreaux
Ce contenu est réservé aux abonnés d'agrodistribution
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre