Biocontrôle

Avec une faible pression, le coût à l’hectare en antimildiou a baissé de 30 %, passant de 250 € en 2021 à 175 € en 2022.

2022, une année peu propice aux maladies

Caractérisée par la sécheresse et une succession de canicules, l’année 2022 n’a pas été favorable au développement des maladies fongiques. Résultat ? ...

Bayer estime que la part des biosolutions dans ses ventes de produits de protection, devrait passer à 30 % en France d’ici à 2030.

Bayer se dote d’une unité de production en France

Bayer France a inauguré, en octobre dernier, une nouvelle unité de conditionnement de produits de biocontrôle sur le site de son usine de Marle, dans ...

Syngenta, Corteva Agriscience, BASF, Bayer, FMC et Nufarm étaient présents, ce jeudi 1er décembre, au point presse de CropLife Europe.

CropLife Europe : 4 Mds€ investis dans l'innovation phytosanitaire depuis 2015

Lors de sa conférence jeudi 1er décembre, CropLife Europe a rappelé ses engagements dans le cadre du programme européen Farm to Fork, tout en déploran ...

Stoller réalise un chiffre d’affaires de plus de 400 millions de dollars et est présent dans plus de 60 pays.

Biosolutions : Corteva Agriscience rachète Stoller

Le mercredi 30 novembre, Corteva a annoncé la signature d'un accord définitif pour acquérir Stoller, une société spécialisée dans les produits biologi ...

Gilles Couleaud, d’Arvalis (ici, à g. dans un champ d’essais), confirme : « L’impasse de T1 à nœuds reste la règle. D’après nos calculs, le T1 serait amorti dans 56 % des situations, pour un blé à 30 €/q. » © N. CORNEC/ARVALIS

Fongicides céréales : Arvalis recommande un maintien des doses en 2023

Dans la perspective d’un cours du blé élevé, la protection fongicide reste bien valorisée avec un gain net de plus de 300 €/ha. Les spécialistes d’Arv ...

Plus de 1 150 participants ont suivi la conférence Abim 2022 à Bâle, du 24 au 26 octobre. © A.-M. LAVILLE

Abim 2022 : une affluence record et quatre innovations

Avec plus de 1 550 participants d’une cinquantaine de pays, 105 exposants, la rencontre de l’industrie du biocontrôle Abim 2022, à Bâle, remporte un s ...

Le 12 juillet, sur sa plateforme d’innovation du Pâtis Malaise, la CAMN présentait à ses clients des nouveautés en biocontrôle. Aujourd’hui, la coopérative doit gérer au mieux les stocks de produits qui nécessitent des conditions particulières.

Biocontrôle : la CAMN doit gérer les stocks

Comme dans tous les vignobles, au vu de la faible pression maladies, la CAMN, coopérative nantaise spécialiste des cultures spécialisées, fait part de ...

CLAUDIUS THIRIET

L’Union européenne s’attaque aux pesticides

Le 22 juin, la Commission a présenté un projet de règlement avec des objectifs contraignants pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. ...

Denis Longevialle, directeur d’IBMA France, Céline Barthet, présidente, et Thomas Salmon, en charge de la communication : « Nous avons encore du travail à faire auprès des prescripteurs et des distributeurs, car 39 % des agriculteurs interrogés ne se sont jamais vus proposer ce type de solution. » © A.-M. LAVILLE

Enquête IBMA : le biocontrôle largement adopté

Selon l’enquête conduite par IBMA France en 2021 et présentée à la presse le 23 juin, plus de deux agriculteurs sur trois disent utiliser des solution ...

La progression du CA « est portée par le marché de l’irrigation, les filiales Racine et CAP, ainsi que Perret Rhône-Alpes », indique Bernard Perret, PDG du groupe. © PERRET

Le groupe Perret poursuit sa croissance

À l’occasion de la sortie du premier rapport d’activité du groupe Perret pour l’exercice 2020-2021, Agrodistribution a fait le point avec son PDG, Ber ...

Simon (à g.) et Paul Bidaut : « Nous testons les solutions bio et alternatives susceptibles d’apporter aux agriculteurs des réponses en termes de réduction des intrants et d’empreinte carbone. »

Le groupe Issipa ouvre les portes de sa ferme pilote

Dans le cadre du programme Vert l’avenir, le groupe Issipa a présenté, le 2 juin, sa ferme pilote de Laon, dont l’objectif est de tester des solutions ...

Pour Philippe Sommer, délégué régional de LCA Nouvelle-Aquitaine, la région peut produire davantage, tout en choisissant de produire mieux, pour viser à la fois la souveraineté alimentaire et le zéro émission nette de carbone en 2035. © LCA Nouvelle-Aquitaine

LCA Nouvelle-Aquitaine planche sur la souveraineté alimentaire

La Coopération agricole Nouvelle-Aquitaine a organisé son assemblée générale à Bordeaux, le 25 mai, à l’occasion du Salon de l’agriculture régional. P ...

Dix partenaires, dont La Coopération agricole Nouvelle-Aquitaine et Négoce agricole Centre-Atlantique, ont signé la feuille de route biocontrôle et biosolutions proposée par le conseil régional, le 15 avril, à l’hôtel de région à Bordeaux. © Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Une feuille de route biocontrôle pour la Nouvelle-Aquitaine

Le 15 avril, le président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et neuf partenaires, dont LCA NA et le Naca, ont signé une feuille de route 2022-2 ...

Le 22 mars, vingt-cinq salariés de l’activité vitivinicole de Capel ont posé des diffuseurs de phéromones pour lutter contre le ver de la grappe, de plus en plus présent dans le raisin à Cahors (Lot). © CAPEL

Capel développe son activité vitivinicole

Reprise du laboratoire Œno 46 à Cahors (Lot), création de Cap Viti Services, embauche d’une ingénieure agronome œnologue… Capel s’inscrit comme un vér ...

L’unité proposée par Ag’Eau Vital permet d’adapter les caractéristiques physico-chimiques de l’eau à chaque produit phytosanitaire.

Ag’Eau Vital optimise l’eau de pulvérisation pour réduire les phytos

La société Ag’Eau Vital, créée à l’initiative d’Alain Aurejac du pôle partenaires Agrofourniture d’InVivo, propose un nouveau process destiné à amélio ...

Jean-Claude Magne (à g.), président du comité régional Négoce Pyrénées Méditerranée, et Clément Albouy, le délégué général, lors de leur congrès du 15 mars. © H. LAURANDEL

Le Négoce Pyrénées Méditerranée prépare ses négoces aux enjeux à relever

Pour son congrès, le 15 mars, le comité régional Négoce Pyrénées Méditerranée a offert une prestation riche en réflexions pour les stratégies des entr ...

Combattre le mildiou sans mancozèbe

Après plusieurs années en retrait, le marché des antimildiou pommes de terre a atteint des records en 2021. Il s’agissait aussi de la dernière campagn ...

C’est nouveau

« Un changement de nom nous est apparu comme une évidence. Il était important de marquer une rupture et d’être en adéquation avec ces quatre piliers du combinatoire », affirme Emmanuelle Pabolleta, directrice générale de Phyteis, ici avec Bruno Baranne, président. © LUC PERENOM

Fini l’UIPP, place à Phyteis

Pour s’adapter aux nouveaux enjeux auxquels doit faire face le secteur de la protection des plantes, l’UIPP se repositionne et devient Phyteis.

Ce contenu est réservé aux abonnés d'agrodistribution
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre